le ponte Vecchio

le ponte Vecchio

31 mars 2008

trop bien au chaud




rester bien au chaud, trainer dans la maison tout un dimanche matin,
un livre délicieux entre les mains .
" Les quelques traits qui composent un caractère idéographique sont tracés dans un certain ordre, arbitraire mais régulier ; la ligne, commencée à plein pinceau, se termine par une pointe courte, infléchie, détournée au dernier moment de son sens. C'est ce même tracé d'une pression que l'on retrouve dans l'oeil japonais. On dirait que le calligraphe anatomiste pose à plein son pinceau sur le coin interne de l'oeil et le tournant un peu, d'un seul trait, comme il se doit dans la peinture, ouvre le visage d'une fente elliptique, qu'il ferme vers la tempe, d'un virage rapide de sa main; le tracé est parfait parce que simple , immédiat instantané et cependant mûr comme ces cercles qu'il faut toute une vie pour apprendre à faire d'un seul geste souverain.
extraits de l'empire des signes/ la paupière/ Roland Barthes.

4 commentaires:

maminabelle a dit…

De bien jolies photos qui donnent envie de rester bien au calme dans son cocon ... j'admire la précision et l'aisance que nécessitent la calligraphie, il faut arriver à une grande maîtrise de soi pour pratiquer cet art.
Je te souhaite un très bon week-end Béa.
Bien amicalement.
Domi

givethemhell a dit…

These are beautiful still-lives with tulips, so peaceful and fresh, just like spring.

le bord doré des nuages a dit…

thanks a lot givethemhell, how open your blog, have a good day

loula a dit…

je te découvre... bonjour... de jolies photos , toutes douces, et un superbe texte sur la calligraphie... comment maîtriser son geste... je n'y arriverai jamais... je n'ai pas de patience...
à bientôt