le ponte Vecchio

le ponte Vecchio

30 mars 2011

Crachin sur les cerisiers



Chaque année au mois d'Avril on célèbre la floraison éphémère des cerisiers en fleurs. C'est l'occasion pour les japonais de se promener dans les jardins, de manger, de boire et de festoyer (...oui mais cette année..?) Cette floraison qui ne dure que quelques jours possède une signification esthétique et spirituelle, elle symbolise l'impermanence des choses.... Au Japon les cerisiers sont des symboles de beauté mais aussi de fragilité de l'existence ...

20 mars 2011




Nous sommes tous les serviteurs et les locataires de la nature .

La Fabrique des futurs J.F.Sabouret( cnrs éd.)

10 mars 2011

Ah... Angoulème...!


Laurianne est carnettiste, elle habite Angoulème avec son amoureux qui est fou d'amour pour elle. Ils sont venus passer une semaine ici au bord de l'océan, dans le froid pour dessiner les carlets, les plages hors saison, la mer de février un peu grise, les ajoncs dorés, les cyprés penchés par le vent. Elle a beaucoup d'autres activités à Angoulème, la cité des dessinateurs d'animation et de bandes dessinées. Allez faire un petit tour chez elle, c'est par ici...



"On repense chaque jour à notre petit séjour au pays des tulipes au bord de l'eau!
que c'était bon! " Laurianne .
Merci Guillaume et Laurianne d'être venus jusqu'ici,
ce fut une bien belle rencontre, béatrice.

1 mars 2011

Ce coin de jardin à l'abri de tout


François Cheng. "L'éternité n'est pas de trop" Extraits : "Elle prend l'habitude de sortir comme malgré elle, comme obéissant à un ordre, et de se diriger vers l'étang. Là, elle se sent à l'unisson des chants d'oiseaux et du bourdonnement des abeilles. Dans la chaleur éblouissante, elle s'enivre des senteurs de l'herbe qui montent du sol craquelé. Assise au bord , elle frappe distraitement la surface à l'aide d'une tige de saule qui provoque des ronds. Ceux-ci, traversés de poissons rouges, s'élargissent dans un mouvement rythmique excentrique. Elle goûte ce moment de paix. Néanmoins, des doutes et des craintes, des attentes difficiles à formuler troublent la sérénité qu'elle éprouve. Ce coin de jardin, à l'abri de tout, n'est il pas merveilleux? la silhouette des lotus, si attirante, le gazouillis des loriots, si agréable? Apparemment, tous ces êtres jouissent du bonheur d'être là. Il n'y a rien à en dire. Et les hommes, dans quel but sont ils venus sur terre? que ne connaissent ils pas la même lenteur , la même confiance et le même bonheur de vivre que les plantes! La réalité est tout le contraire. C'est difficile à comprendre. J'avais cru faire un beau rêve à l'âge de l'innocence..."Extraits "l'éternité n'est pas de trop" François Cheng.