le ponte Vecchio

le ponte Vecchio

3 déc. 2009

Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr!!!!!!!!!!!!!!




Entre deux bourrasques sur le parking du super marché du coin nous nous étions donné rendez vous pour le Mercredi suivant, à 4h à l'heure du goûter dans la toute petite maison des chats au milieu de nulle part( il faut vraiment être de part ici pour trouver le lieu...) On s'était quand même rappelé entre temps car la pluie avait effacé la moitié de nos mots...nous étions toujours partantes...il fallait juste penser à mettre des bottes aux enfants car le jardin était complètement trempé. Je suis allée acheter de belles "Pink Lady "bien juteuses et acidulées et je me suis mise à préparer la pâte à beignets. A chaque fois que je fais ce dessert je me retourne loin en arrière, lorsque j'accueillais pendant les vacances d'été les enfants du Sud Est Asiatique ( 18 par jour)!... ils raffolaient des beignets, j'en faisais des montagnes..... au moins deux fois par semaine.
Lorsque Dame Prairie est arrivée avec sa petite tribu sous la pluie battante, les beignets étaient prêts, croustillants et juste tièdes, j'ai versé l'eau frémissante dans la théière en fonte noire ramenée d'une virée à l'île d'Yeu, ajouté deux bonnes pincées de ce thé de Chine sublime, "Lapsang Souchang" ...offert par cette gentille amie et nous avons essayé de nous asseoir tranquille autour de la table... mais pour les enfants l'important c'était les chats. Tous voulaient le prendre , mais ce bébé chat n'a pas l'habitude de passer de bras en bras à une telle cadence, alors il s'est mis à miauler à la mort....!!!!...mais Edith la plus forte a su l'apaiser contre son coeur.

3 commentaires:

ma prairie a dit…

3 petits chats et puis s'en vont...

asiemutée a dit…

J'adore les maisons perdues au milieu de nulle part ... on s'y sent généralement si bien !
Et le sublime thé ... et les merveilleux beignets ... s'il t'en reste, je suis preneuse ... je te promets de ne pas ennuyer les chats ;))
Amitiés
Domi

pont des lions a dit…

Très jolies photos qui illustrent bien votre post... on sent la douceur intérieure qui règne chez vous.
Laure