22 févr. 2010

Cette indéfinissable arrivée du printemps



Roger Guillmor, illustrateur et ornithologue

http://www.deezer.com/listen-543412

7 commentaires:

asiemutée a dit…

Je le sens, je le devine, même s'il ne se montre pas encore sous son vrai jour !!
Doux week-end Béa !

asiemutée a dit…

Une pensée, en espérant qu'il n'y a pas eu trop de dégâts par chez toi après le passage de cette terrible tempête.
Amitiés
Domi

lakevio a dit…

Chère Béa, j'ai beaucoup pensé à toi au cœur de la tempête. J'espère que toi et les tiens vont bien et que les bâtiments ont bien résisté au vent et à l'eau. J'ai regardé, navrée, tous ces beaux paysages qui nous ont enchanté et je partage le chagrin des amoureux de cette belle nature.
Affectueusement.

asiemutée a dit…

Merci d'être passée ... je suis rassurée !
Bon week-end Béa ;))

asiemutée a dit…

J'espérais trouver des bambous ... même en pot ... mais non ;))

Pousses de bambou
qu'au temps de mon enfance
m'amusais à dessiner

Matsuo Bashô


Bon week-end Béa !

asiemutée a dit…

J'espère que tu vas bien et te souhaite de passer de belles fêtes de Pâques Béa !

La petite poule noire a dit…

Oh Béatrice, quelle bonne surprise de te voir commenter sur mon blog indien ! Moi aussi, j'ai pensé à toi pendant la tempête (même à des milliers de km, on suit l'actualité !). Je m'étais promis de refaire un tour du côté des nuages et de leur bord doré, et puis le temps a passé...
Bien amicalement, Marie (alias Ppn, de "à mesure que le temps passe" et "l'effet indien".