le ponte Vecchio

le ponte Vecchio

2 oct. 2010

Le yoga de la nutrition



Lorsque nous allons contempler le lever du soleil, c'est pour goûter cette nourriture céleste, l'ambroisie, que le soleil distribue partout et dont les rochers, les plantes, les animaux, les humains, toute la création , recuillent des particules. D'ailleurs, les plantes sont plus intelligentes que les humains; chaque jour elles se lient au soleil pour pouvoir donner des fruits. Tandis que les humains dormiront jusqu'a midi, ou bien ils iront voir le coucher du soleil. Au lieu de regarder ce qui monte, ce qui grandit et s'épanouit, ils préfèrent regarder ce qui descend, ce qui tombe, meurt et s'efface. Et comme il existe une loi d'après laquelle on finit par ressembler à ce que l'on regarde, à ce que l'on aime, alors, eux aussi, intérieurement, commencent à s'afaiblir , à sombrer.Le sens de la vie est caché dans la nutrition, vous le découvrirez si vous vous occupez de n'introduire en vous que des particules pures, lumineuses, des quintessences célestes, éternelles. Ces particules vous les trouverez dans le soleil. C'est pourquoi, chaque matin, concentrez vous sur le soleil, et tachez de respirer, d'absorber ces quintessences qu'il propage. Vous verrez comment votre santé va s'améliorer, votre intelligence s'éclaircir, votre coeur se réjouir et votre volonté se fortifier. Le soleil est la meilleure des nourritures. Pourquoi se limiter aux éléments de la terre, de l'eau, de l'air? il faut apprendre à se nourrir avec le feu, avec la lumière. Et c'est ce que nous faisons au lever du soleil. quand Zoroastre demanda à Ahura Mazda de quoi se nourissait le premier homme, Ahura Mazda lui répondit:" il mangeait du feu et il buvait de la lumière" C'est- à -dire les rayons et la vie du soleil grâce auxquels on peu comprendre tous les mystères de l'univers"
Extrait du "Yoga de la nutrition" par Omraam Mikhaël Aïvanhov (éditions Prosveta )


Je te salue et je t'embrasse Emilie si tu regardes...

5 commentaires:

AlexToday a dit…

Voilà qui donne faim !

Hermione a dit…

C'est très beau ce texte. Je m'y retrouve, moi qui n'aime rien tant que le printemps avec tout ce qu'il représente comme montée vers la lumière, le soleil, les oiseaux, les fleurs... et je me sens flétrir quand vient l'automne et la descente vers l'obscurité :)

isabelle a dit…

un très joli texte et j'aime beaucoup le choix de tes photos ... à bientôt

asiemutée a dit…

En ce dimanche tout de grisaille, j'ai fait un copier-coller de ce très beau texte : puisse-t'il m'apporter un petit peu de bien-être ... mais aujourd'hui, je crois que ce n'est pas gagné ;)
Bises et bon dimanche Béa.
Domi

le bord doré des nuages a dit…

A vous qui semblez avoir aimé ce texte,en voici un autre du même auteur:"Le silence n'est pas un vide, il n'existe pas de vide dans la nature, tout est rempli de forces,de matériaux, d'éléments de plus en plus pures au fur et à mesure que l'on s'élève dans les régions supérieures, et ce silence puissant et magique est une mine de richesses où nous pouvons puiser .Bon Dimanche à vous.Béa